Consultation diététique en ligne
Consultation diététique par Diététiciens et Diététiciennes Nutritionnistes 

Le café

 
 

Le café

 

Le café est une boisson agréable et tonique qui fait partie de notre quotidien cette boisson se consomme facilement, à n'importe quel moment de la journée. On a parfois tendance à multiplier les petits cafés quotidiens. Trop n'en faut...

Café

 

Légendes et histoires

 
Le caféier est un arbuste originaire du Soudan et de l'Éthiopie. La légende dit qu'au VIIIe siècle, au Yémen, des moines à déguster une boisson obtenue à partir de noyaux de Pérouse de cet arbre jusqu'alors ignorer était alors il ne s'homme de l'air plus pendant leurs prières nocturnes,

ils la nommèrent « kawah » qui veut dire « force, élan, vitalité ». Il faudra attendre le Xve siècle pour que le café se répande d'abord dans toute l'Arabie. Ce pays fut le seul à en produire jusqu'au début du XVIIe siècle. Vers 1690, les premiers plans de caféiers arrivèrent à Ceylan et en Inde, se répandirent dans toutes les colonies hollandaises d'Asie jusque dans l'île de Java avant de parvenir en Europe, Les premières cultures se firent dans les serres du jardin botanique d'Amsterdam et à Versailles dans le jardin du roi (Louis XIV). Le caféier fut ensuite cultivé dans les colonies antillaises françaises puis dans toute l'Amérique latine. Il pousse en altitude dans les pays tropicaux.

 

Arabica et robusta

 
Arabica et robusta Deux variétés existent :
  • Coffea arabica, considéré comme le meilleur. Ce café vient d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud, du Kenya. C'est le plus cher !

  • Coffea robusta, il est produit en Afrique (Côte d'Ivoire, Angola, Zaïre), au Vietnam, en Indonésie et au Brésil.

Dans chacune de ces variétés, il existe des crus différents. Le processus de fabrication du café et le même. Première étape (sur le lieu de production) le café « vert » : fruits ramassés puis des pulls thé, graines décortiquées, séchés, trié et mis en sac. Deuxième étape (chez le fabricant), la torréfaction : chauffage progressif jusqu'à 250° Celsius pendant 20 à 30 minutes avec un brassage permanent. La couleur brune, les saveurs, les arômes et la teneur en caféine se développe au cours de cette torréfaction.

 

Le café dans tous ses états

 
Les marques sont nombreuses et séductrices : le café est un produit de grande consommation qui fait l'objet d'un intense marketing. Il existe en grain moulu, soluble, prêt à consommer (dans les machines) et en extrait liquide pour la pâtisserie.

Le café moulu à détrôner les grains qui eux, sont utilisés dans les cafés et restaurants. Si il est toujours vendu dans un emballage hermétique, c'est pour l'empêcher de perdre son arôme et de rancir car il contient un peu de lipides : conservez votre paquet au frais dans le tiroir à légumes du réfrigérateur par exemple.

On le trouve aussi en brevette pour les machines expresso. Quant au café soluble, ils ont été lyophilisés, procédé qui préserve le mieux leur arôme. Il existe aussi des cafés décaféinés (0,1 % de caféine maximum) dont la caféine a été extraite au moyen d'un solvant.

 

Cafés et caféine

 
Le café contient de la caféine dans des proportions variables. Plus la fusion est dense, plus sa teneur en caféine est élevée. C'est le cas des cafés dits « serrés ».


La caféine exerce nombre d'effets sur l'organisme :

  • elle a une action tonique sur le système nerveux, stimulant l'activité intellectuelle, améliorant la mémoire, augmentant la rapidité des réflexes ;

  • elles dilatent bronchent le délice aux sanguins, accélère les mouvements de certains des organes (appareil respiratoire, coeur et intestin) ;

  • elle excite les sécrétions digestives (surtout celle de l'estomac) favorisant la digestion ; elle est diurétique.


Son effet est rapide car elle est très vite absorbée dans le sens est éliminée dans les heures qui suivent. La rapidité de cette élimination est variable selon chacun. Vous pouvez très bien supporter un café après le dîner ou à l'inverse de celui du déjeuner peut vous rendre insomniaque.


L'action tonique de la caféine est suivie d'un effet rebond « coup de pompe », comme tous les excitants. Ce qui incite à en absorber de nouveaux pôles de lutter contre cet état. Une vraie dépendance peut s'installer.

 

Caféine et caféisme

 
L'excès de caféine se situe au-delà de ce 600 mg (trois à quatre tasses de robusta) à 1 g par jour. Il est à l'origine de malaises divers : insomnies, cauchemars, troubles vasomoteurs (bouffée de chaleur permet la part en thèse, troubles digestifs (écoeurement et où aigreurs d'estomac), tremblement (surtout des mains), perte d'appétit. Le caféisme et plus fréquemment observée dans les entreprises où le café employé dans les distributeurs est presque toujours du robusta, moins cher mais plus riche en caféine,


Effets négatifs de la caféine sont les suivants :
- Effets plus marqués chez l’enfant. Une canette de coca cola équivaut pour eux à 4 tasses de café pour un adulte
- Risque majoré de fausses couches chez la femme enceinte et diminution du poids de naissance du nouveau né, au-delà de 300mg/j.
- Effet négatif sur la mobilité des spermatozoïdes chez l’homme au-delà de 400mg/j.
- Majoration de la fuite urinaire de calcium et de magnésium.
- Elévation de la pression artérielle.
- Majoration des effets secondaires des médicaments pour l’asthme (théophylline), des contraceptifs oraux, des décongestionnants nasaux et de certains antibiotiques.
- Effet anxiogène Au total, la consommation de café ou de thé régulière devrait être limitée, en particulier chez la femme enceinte ou l’enfant, et chez le sportif d’endurance qui souhaite tirer un réel bénéfice de son utilisation les jours d’entraînement ou de compétition.

 

Pour une consultation diététique

 

Pour me contacter Sabine

Pour une consultation en ligne remplir le formulaire "Bilan Poids"