Consultation diététique en ligne
Consultation diététique par Diététiciens et Diététiciennes Nutritionnistes 

Les accro du chocolat !

 
 

Mincir avec le chocolat

 

Chocolat Le chocolat issu de la fève de cacao est obtenu par fermentation, torréfaction et séchage des fèves du cacaoyer.

En France nous consommons 5 kg de chocolat par an et par personne

 

Composition

 
Il est constitué de cacao sucré, enrichi ou non en lait ou crème, agrémenté de fruit, d’alcool...
Il existe des centaines d’arômes dans le cacao.

Le cacao est riche en fer, phosphore, potassium et en vitamines B1 et B9. On retrouve aussi des composants dits psychotropes : magnésium (connu pour ses actions apaisantes), la phényléthylamine (composant euphorisant qui aurait une action antidépressive), ou la caféine et la théobromine (2 composants dopants pour le cerveau, favorisants l’éveil). Il contient des flavonoïdes, substances antioxydantes.

La consommation de chocolat génère la sécrétion d'endomorphines, substances euphorisantes et calmantes.

En moyenne 100g de chocolat = 550 Kcal.

Le chocolat noir à croquer est le moins gras, mais il est très sucré.
Le chocolat au lait est tout aussi calorique que le chocolat noir, en étant plus gras mais moins sucré.

Le chocolat blanc est le plus calorique.
 

Dans le cadre d'un régime

 
Dans le cadre d'un régime amaigrissant, il est inutile de se priver de cet aliment.

Une barre de chocolat vous apportera 100 calories soit l'équivalent d'une cuillère à soupe de huile, une belle pomme de terre, 2 tranches de jambon.

S'en priver un risque d'aboutir à une prise anarchique compensatoire qui ne pourra que résulter à un débordement avec le risque de culpabiliser et de se saboter.

Combien de fois j'ai en consultation des patients démoralisés parce qu'incapable de gérer leurs prises alimentaires. Les résultats sont en général très bons lorsque je leur propose de prendre tous les jours une barre de chocolat.

Si vous venez à manger une plaque entière de chocolat, pas de stress ça arrive à tout le monde !

Le tout est de tenter derrière de récupérer ce petit écart. De mon côté il m'arrive ponctuellement de manger une plaque de chocolat, en général ces écarts arrivent sur des journées où je suis très fatiguée, où j'ai un petit moral. Donc je mange ma plaque de chocolat est au repas suivant je tente de rattraper ce débordement en faisant un repas léger. mais dans tous les cas je ne culpabilise jamais, ça servirait à quoi ?
 

Pour une consultation diététique

 
consultation en ligne Sabine Diététicienne Nutritionniste | Créez votre badge